NIELSEN CARL - Période Romantique-

Les compositeurs, les oeuvres...

Modérateurs : morgane, mimine_bio

morgane
Modérateur (trice)
Messages : 209
Enregistré le : mar. 6 mars 2018 13:14

NIELSEN CARL - Période Romantique-

Message non lu par morgane » mar. 29 mai 2018 11:54

NIELSEN Carl né le 9 juin 1865 à Sortelung au Danemark
Mort le 3 octobre 1931 à Copenhague au Danemark

Carl Nielsen est un compositeur parmi les plus célèbres au Danemark. Il est un peu moins connu dans le reste du monde que par exemple Grieg ou Sibelius.

Il voit le jour dans une famille de paysans de 12 enfants. Son père ouvrier peintre jouait du violon et du cornet à piston lors des fêtes du village et il y initie Carl ainsi qu’au déchiffrage de partition dès l’âge de six ans. Désormais Carl peut l’accompagner dans les fêtes. Il écrit même quelques petites œuvres. Il joue dans l’orchestre local et peut ainsi découvrir Haydn, Mozart….

1879, il a quatorze ans et quitte le foyer familial pour intégré l’orchestre militaire d’Odense en tant que cornettiste pendant quatre années. Mais il ne souhaite pas abandonner le violon et en 1881 il pourra continuer à l’étudier grâce au sacristain de la cathédrale d’Odense qui partagera son savoir avec lui. Il va continuer la composition et impressionner nombre de personnes.

En 1884 il quitte définitivement l’armée et se fixe à Copenhague. Au conservatoire, Nielson va travailler le violon, le piano, l’histoire de la musique et la théorie.
A vingt et un an ses études prennent fin avec des résultats tout à fait louables. Tout en faisant parti de l’orchestre de la salle de concerts de Tivoli, il dispense des cours. Mais ses finances restent précaires, jusqu’à ce qu’un couple s’intéresse à lui et le soutienne financièrement.
Dès ce moment, il va se consacrer essentiellement à la composition.

1887 son « Andante tranquillo e Scherzo » est publiquement donné en concert. En 1888 c’est la « petite suite pour orchestre à cordes » et c’est un triomphe. La même année il débute comme chef d’orchestre. Cependant ses succès ne sont pas encore suffisants pour en vivre décemment. Donc en 1889 il accepte un poste de second violon dans l’orchestre royal de Copenhague.

Soutenu par la fondation Anker, il entreprend en 1890 un voyage à travers l’Europe. Il va en Allemagne à Dresde, Leipzig et Berlin où il fait la connaissance de Sibelius. Puis c’est la France. A son arrivée à Paris il rencontre un violoncelliste danois et se lie d’amitié. Et c’est à Paris qu’il rencontre Anne Marie Brodersen, sculpteur, et qui deviendra son épouse le 10 avril 1891. De cette union naîtront trois enfants.

En 1892 il termine sa première symphonie en sol mineur qu’il dédie à son épouse. Et en 1894 il part de nouveau à Berlin pour faire découvrir ses compositions. Puis à Dresde où il peut conduire sa « première symphonie » et c’est une victoire. Sa célébrité grandit et son aisance financière avec. Il poursuit son périple en Autriche, puis c’est l’Italie. Il sera si bouleversé par une œuvre du peintre Titien « Le miracle du mari jaloux » qu’il va décider de représenter l’amour en musique. Et voila comment naîtra en 1896 sa cantate « Hymnus Amoris » pour solistes, chœurs et orchestre, qu’il conduira lui-même le 27 avril 1897. Cette dernière aura un grand retentissement. 1901 il termine une seconde symphonie opus 16. Il reçoit une petite pension d’état.

En 1908 il devient le chef d’orchestre titulaire de l’orchestre royal.
En 1911 il finalise sa « troisième symphonie » et Nielsen la représentera en février 1912, puis de nouveau en avril à Amsterdam et enfin à Stuttgart en janvier 1913. Puis en mai il donne sa démission de l’orchestre.
1915 il prend la direction de la société musicale danoise. Et plus tard il enseigne également à l’Académie royale de musique du Danemark.

Nielsen est parait il un mari volage et son couple s’en ressent.
En 1922 il est victime d’une attaque cardiaque qui va les rapprocher. Malgré une santé défaillante Nielsen ne peut réduire sa cadence de travail et continu à composer.

1927 il cesse tout de même ses activités à la société musicale.
Sa santé se dégrade et il meurt à l’hôpital le 3 octobre 1931.

Quelques une de ces œuvres :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Carl_Niel ... rchestrale

-Petite Suite (1888)
-Symphonie no 1 en sol mineur (1891-1894)
-Symphonie no 2, "Les quatre tempéraments" (1902)
-Symphonie no 3, "Espansiva" (1911)
-Symphonie no 4, "Inextinguible" (1916)
-Symphonie no 5 (1922)
-Symphonie no 6, "Semplice" (1925)






Pour découvrir ce compositeur je vous propose
Aladdin op 39 La marche festive orientale

Cliquez pour voir la vidéo

Bonne écoute :)

NIELSEN CARL - Période Romantique-

Publicit

Publicit
 

littliris
Participant(e) actif(ve)
Messages : 18
Enregistré le : jeu. 22 mars 2018 17:05

Re: voici un magnifique morceau de NIELSEN

Message non lu par littliris » ven. 1 juin 2018 16:02

Je vous remercie pour ce partage de NIELSEN, écouter une chanson et entretenir son jardin, on se sent vraiment en harmonie. C'est vrai que quelque fois on en a besoin pour nous apaiser pendant les travaux.
Modifié en dernier par littliris le ven. 31 août 2018 13:12, modifié 1 fois.

morgane
Modérateur (trice)
Messages : 209
Enregistré le : mar. 6 mars 2018 13:14

Re: voici un magnifique morceau de NIELSEN

Message non lu par morgane » ven. 1 juin 2018 16:26

Oui tout a fait. Ça apaise ou ça motive selon ce que l'on écoute. Personnellement j'en écoute pratiquement toute la journée :D

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité